« J’irai pas à l’école. » de Tony Ross.

La rentrée approche à grands pas. On le sait tous, la rentrée peut-être quelque chose de stressant à la fois pour les parents, l’institutrice mais aussi et surtout pour l’enfant. Il est alors important de permettre aux élèves de se rassurer par le biais d’albums et d’histoire amusantes. Voici donc l’analyse que j’ai pu réaliser au sujet de l’album de Tony Ross; « J’irai pas à l’école ».

Pour résumer…

Premier jour d’école, la petite fille imaginée par Tony et Zoë Ross ne veut pas aller à l’école. « Je ne connaîtrai personne » , « Je serai malade à cause de la cantine » , « La maîtresse me mordra » , … C’est sûr, le petite héroïne a peur de se rendre à l’école. Mais une fois la première journée à l’école terminée, la petite se sent beaucoup mieux. Elle a une nouvelle amie; Zouzou. « Zouzou, elle est très très forte », « Zouzou, elle a un de ces sourires! ». Les craintes du petit matin se sont faites oublier. La rentrée, c’est passé et Zouzou peut venir goûter à la maison. Tout va bien! Ah! Il faut retourner à l’école demain?!

Tony Ross nous fait passer un agréable moment et une lecture à la chute drôle et dont on ne se lasse pas de relire dans le but de réduire les craintes des élèves lors de la rentrée des classes.

Les illustrations

Par des illustrations au crayon avec des couleurs tendres, Tony Ross nous fait découvrir son album en reprenant les traits de la petite fillette phare de ses livres. Sur la première de couverture, on remarque une image un peu contradictoire au titre, quoi-que… En effet, on peut y observer une petite fille très souriante avec, autour d’elle, des crayons, latte et gomme virevoltants autour d’elle. La petite a l’air plutôt heureuse d’aller à l’école alors que le titre nous incite à penser qu’elle ne veut pas aller à l’école.

Les illustrations au départ de la lecture se suivent de façon à lire l’album page par page. La lecture peut alors se commencer de façon classique. Rapport texte-image complémentaire. Les images nous permettent d’en savoir plus sur la façon dont la petite réagit face à sa première journée d’école.

Lorsque la petite a terminé sa rentrée des classes, on remarque que la présentation des images a changé. En effet, les pages de gauche représentent la petite en train de décrire sa nouvelle amie à sa maman. Tandis que, sur les pages de droite, est illustrée la maman en train d’ imaginer l’amie de sa petite fille. La compréhension des images peut être plus difficile pour des petits car l’auteur a choisi d’illustrer un personnage que l’on évoque et qui n’apparaitra qu’à la fin de l’histoire. L’enfant doit pouvoir comprendre que les personnages illustrés dans les pensées de la maman ne correspondent pas réellement à Zouzou, la nouvelle amie de notre héroïne.

Le texte

Le texte quant à lui est simple mais peut contenir certains mots moins communs tels que « polissonne » mais il sont très rares. Le texte reste accessible aux enfants de maternelle. Le rapport texte-images, comme cité plus haut est complémentaire au début du récit mais devient redondant lorsque l’on passe aux illustrations qui correspondent aux pensées de la maman. En effet, les illustrations nous permettent de se représenter l’amie de la petite fille mais ne complètent pas pour autant le texte. On peut très bien s’imaginer la petite sans les images. A la fin de l’album, on revient sur un rapport texte-image complémentaire car ils complètent les paroles de l’enfant et nous dévoile enfin à quoi ressemble l’amie de la petite.

Comment l’utiliser en classe?

L’album peut être utilisé comme lecture plaisir afin de permettre aux élèves de rire lors du moment de lecture car la fin est pleine d’humour. Mais il peut également servir à parler des craintes présentes lors de la rentrée. En effet, qui n’a jamais eu peur de son premier jour d’école? L’enfant peut facilement s’identifier au personnage, car, de plus, la petite n’a pas de prénom, ce qui rend l’identification plus facile. Ce livre permettra de lever le stress présent chez les élèves. Enfin, n’oublions pas que la lecture d’images peut-être difficile pour les tout-petits. Néanmoins, le livre peut être utilisé uniquement pour le plaisir de lire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :